En vol

En vol

mercredi 26 novembre 2014

POURQUOI AIMER SCANDAL?






Pourquoi ? Parce que. Mais encore ? 
Accrochez-vous, dithyrambe suit !  

Cette série américaine est un régal délicieusement addictif. À l’instar de Lillyhammer, ou des regrettés Sopranos (mentionnés ici, l'an dernier), elle exécute le tour de force de nous rendre sympathiques des gens à qui nous ne serrerions pas volontiers la main, même chez nos meilleurs potes – tant leur sens moral est fluctuant.
À vrai dire, et forcément, c’est cela qui fascine.


jeudi 13 novembre 2014

HARENG : UNE HISTOIRE D'AMOUR

LE VOILÀ !



Il a pris beaucoup de temps, beaucoup de soin, d'énergie, et d'attention à chacune de ses écailles de papier, mais le voilà enfin arrivé sur nos côtes. 

Pourquoi le hareng ? nous demande-t-on souvent, avec un brin  d'incompréhension, voire de sarcasme. 

Nous n'en dirons rien ici, car c'est précisément dans ce beau livre que vous trouverez les réponses à toutes les questions que vous vous êtes jamais posées sur ce poisson, et même à celles que vous n'imaginiez pas un jour avoir envie de poser ! 

Je vous confierai seulement qu'en faisant nos recherches, à partir de la merveilleuse collection de terrines à harengs – dans lesquelles on les faisait mariner avant de les servir – de mon ami et co-auteur Daniel Rozensztroch, nous en avons découvert de belles à son sujet ! 
Nous avons passé en revue : son histoire, ses amis, ses ennemis, ses faux-amis, son langage, son humour, ses voyages, sa culture (et les nôtres), et même les façons de l'absorber. Nous qui pensions tout savoir à son sujet, nous n'en sommes pas revenus. 

Le plaisir de la découverte sera aussi – nous l'espérons – pour vous, quand vous l'aurez en main et que vous le feuilletterez. Vous n'aurez plus, comme nous, qu'une seule idée : le dévorer !

En attendant, surveillez mon agenda pour ne pas rater son passage commenté sur vos rivages – mais ne craignez rien, amis auvergnats ou parisiens, il  saura aussi nager tout seul jusqu'à l'intérieur des terres, et où que vous soyez, tout comme l'ont fait ses ancêtres en sauvant, au passage, de la famine des millions d'êtres humains

Rien que pour cela, le hareng mérite bien cette manifestation de notre entière gratitude.



HARENG : UNE HISTOIRE D'AMOUR
Daniel Rozensztroch et Cathie Fidler
Éditeur : Suzanne Slesin
Directeur artistique : Frederico Farina

Éd. Pointed Leaf Press, NY.
Disponible dans toutes les librairies, et sur les sites marchands habituels.


Inédits ! 
En cadeau de bienvenue
cette carte postale ancienne 
et une affiche  (prise sur ce site) pour annoncer deux
des nombreux aspects que ce livre couvre. 



(NB : À ne pas manquer, si vous êtes proches de la Normandie, ces fêtes là.

DERNIER AJOUT : UNE INTERVIEW SUR HARENG, CHEZ LE P'TIT ÉCRIVAIN. 

mercredi 5 novembre 2014

BEA GREEN & LE KINDERTRANSPORT


Pour compléter le billet précédent, vous trouverez aujourd’hui quelques phrases confiées par un témoin direct du Kindertransport : BEA GREEN. 
Avec son autorisation, je cite auparavant son cas et ses commentaires, traduits de l'anglais.

Bea Green avait 14 ans lorsqu’en 1939 elle monta à bord d’un train qui l’emmènerait loin de ses parents, mais aussi loin de Munich et de ses dangers. Une photo d’elle existe, conservée par le Jewish Museum de Londres, la montrant, avec une autre plus petite fille, dans le train sur le point de quitter la gare de Munich.


Photo prise sur ce site. Photo de droite : Bea est à droite
  
Le commentaire de Bea :

"J'avais commencé à apprendre l'anglais et j'avais hâte de venir ici. Ce n'est que lorsque le train s'est mis à rouler, que j'ai été saisie d'angoisse à l'idée de ne plus jamais revoir mes parents. Sur cette photo, je suis encore contente. Mais quand on a commencé à s'éloigner j'ai vu ma mère sortir un mouchoir et se cacher derrière mon père, en espérant que je ne le remarquerais pas. C'est alors que la réalité m'a frappée." 

Ce départ était sa dernière chance.