En deuil

En deuil

mardi 28 février 2017

COMMENT SAVOIR SI VOUS ÊTES DE GAUCHE OU DE DROITE ?



Si vos zygomatiques se sont remis de la lecture du précédent ouvrage* commis par Alain Granat (avec la complicité de Jonathan Demayo), que vos glandes lacrymales sont tristement activées par la situation politique actuelle, que vous vous posez des questions quant au financement des études de votre cadette (qui envisage un Master de sociologie aux Etats-Unis), il est urgent pour vous d’acquérir cet ouvrage, du même Alain Granat – cette fois co-rédigé avec Ben Bensimon.

Vous direz, comme tout un chacun : « Moi, je sais très bien si je suis de gauche ou de droite, je n’ai pas besoin qu’on me le prouve par A plus B ».
Et eux, vous répondront : 
« Chiche qu’on le vérifie ? » – en vous le mettant en main (contre six petits euros).

mercredi 15 février 2017

VÉRANDA OU VÉRANDAH ?



C’est quoi cette mode là ? Quelle que soit l’heure à laquelle vous allumez la radio, ou la télé, vous tombez sur une pub qui vante une marque de vérandas. Naturellement, notre Stéphane Bern national se fait le chantre de celle qu’il nomme « La Reine des vérandas ». Mais il n’y a pas que lui. Et dans la rue, il arrive maintenant que l’on croise des camions luxueux, qui portent sur leurs flancs le nom de la maison qu’ils représentent.

À croire que tous les Français vivent dans une maison individuelle, à laquelle il manque quelques mètres carrés (moins de 20, tout de même ; sinon il leur faudrait demander un permis de construire) et que tous se sont donné le mot pour la flanquer de cette structure qui leur permettra de profiter à leur aise du moindre rayon de soleil. Surtout ailleurs que dans le Midi, où il faudra d’urgence la climatiser si l’on ne souhaite pas la voir transformée en serre et soi-même en pain grillé. Certes, cet ajout de surface habitable est un plus, y compris pour les foyers les moins fortunés.

dimanche 5 février 2017

LE (BONNET) ROSE EST MIS !

 ...En vente sur ce site.

L’actualité récente m’a un peu rassurée.
Après avoir, il y a peu, mis en doute la capacité des filles et des jeunes femmes à sortir de la guimauve rose – que dis-je, de la barbe à papa – dans laquelle elles grandissent, voilà que nous sont arrivées, il y a quelque temps, des images plus que rassurantes, en provenance du pays même où est née la très controversée poupée Barbie.

Loin de moi l’idée de m’immiscer dans la politique d’un pays étranger et néanmoins ami depuis belle lurette – n’est-ce pas M. de Lafayette ?... Pourtant, il me semble nécessaire de (parfois, toujours ?) s’insurger lorsque les droits les plus fondamentaux des femmes sont mis en danger, et par qui ? Par un homme. En tout cas, là-bas.